Repérer dans un groupe ou une population les individus présentant un risque suicidaire constitue la première étape menant à la prise en charge des personnes suicidaires. Ce repérage est généralement effectué auprès de populations vulnérables (ex. : l’ensemble des adolescents dans une école très défavorisée) ou de groupes connus pour présenter des facteurs de risque (ex. : personnes avec un trouble de l’humeur). Le repérage des personnes suicidaires s'inscrit dans la prévention dite primaire. À ce stade-ci, on ignore quel est le niveau de risque ou même la présence de risque au sein du groupe de personnes.

Plusieurs outils de repérage ont été développés afin de soutenir les milieux d’intervention et les communautés dans la détection de personnes à risque. Parmi ces outils, certains ont fait l’objet d’études de validation empirique dont les processus et résultats sont décrits dans cette section.

Dans un deuxième temps, lorsqu’une personne est identifiée comme étant à risque, on procède à l’évaluation ou l’estimation du niveau de risque ou du danger de passage à l’acte (prévention sélective ou indiquée). 

Plusieurs outils cliniques d’estimation du risque suicidaire ont été développés afin de soutenir les milieux de la prévention du suicide. Parmi ces outils, certains ont fait l’objet d’études de validation empirique dont les processus et résultats sont décrits dans cette section. 

Repérer les personnes suicidaires et évaluer le risque qu'ils aient des comportements suicidaires constituent un thème central de la recherche en suicidologie. Ce sont deux étapes très importantes de la prévention du suicide, notamment parce qu’elles permettent d’informer les décisions quant à l'allocation des ressources, le triage des usagers de services, la mesure des effets d'une intervention et la prise de décision clinique.
 

Pour citer

CRISE. (2019, 29 juillet). "Repérer les personnes à risque ou évaluer le risque suicidaire". Prévention du suicide: synthèses de connaissances. https://comprendrelesuicide.uqam.ca/fr/champ-dinteret/reperer-personnes-risque-evaluer-risque-suicidaire

Groupes

Groupes et enjeux associés

Cette section explore les outils de repérage des adolescents en détresse et les outils d’estimation du risque suicidaires adaptés aux spécificités et besoins des adolescents. Elle vise à en décrire les objectifs, les forces et les limites dans les contextes d’utilisation pour lesquels ils ont été développés. 

Elle s'attarde aussi aux comportements de recherche d'aide des adolescents et cherche à savoir ce qui les favorise et ce qui leur fait obstacle. Ces dimensions sont liées de près à la prévention et sont donc aussi abordées dans la section prévenir les comportements suicidaires chez les adolescents.

Cette section présente les différents usages actuellement implantés et en développement qui ont été l’objet d’études scientifiques, ainsi que leurs effets en regard des évaluations réalisées.

Les TIC sont-elles efficaces pour repérer des personnes à risque suicidaire ou pour évaluer leur risque de passage à l’acte? Quelles technologies sont actuellement utilisées et quels sont leurs effets? En particulier, est-ce que les TIC augmentent la recherche d’aide par les personnes suicidaires?

Cette section explore les outils de repérage des enfants en détresse et les outils d’estimation du risque suicidaires adaptés aux spécificités et besoins des enfants. Elle vise à en décrire les objectifs, les forces et les limites dans les contextes d’utilisation pour lesquels ils ont été développés. 

La plupart des études qui portent sur les enfants concernent les jeunes de manière générale, c'est-à-dire les enfants et adolescents et, parfois, les jeunes adultes.